Cette année la commune de Saint-Domineuc ne peut plus mettre en place pour cet été le dispositif « argent de poche ». En effet, le commissariat général à l’égalité des territoires( CGET) a reformulé la circulaire d’application qui encadrait ce dispositif. Seules les communes en zone prioritaire peuvent encore bénéficier de ce dispositif.

Nous avons donc demandé, le 20 mai 2019, une dérogation pour cette année auprès de la direction départementale de la cohésion sociale et protection des populations pour continuer ce dispositif voté par le conseil municipal le 13 mai 2019.

Pour cette année, nous devions accueillir et encadrer 10 jeunes du 1er au 27 juillet et avons reçu 13 candidatures preuve de l’intérêt que les jeunes docmaëliens pour ce dispositif.

Malheureusement, la DDCSPP nous a répondu qu’aucune dérogation ne serait accordée « par respect pour le texte qui encadre le dispositif et dans un souci d’équité entre les territoires hors politique de la ville. »

Naturellement, nous regrettons l’arrêt de ce dispositif qui a permis depuis 2016 de faire travailler 35  jeunes adolescents. Ils ont pu grandement aider la commune en faisant de la peinture, du nettoyage, du tri dans notre bibliothèque etc…

Cela permettait de montrer à nos jeunes adolescents, souvent trop jeune pour bénéficier des « jobs » d’été ce qu’est le travail, l’effort et le sens de l’intérêt général.

Nous sommes vraiment navrés que ce dispositif qui ne coûtait pas très cher à l’Etat ne soit plus réservé qu’aux zones prioritaires. Nos communes rurales ont aussi besoin de promouvoir les liens sociaux et civiques en aidant nos jeunes à s’engager dans la vie locale.

Sylvie GUYOT ( 2ème adjointe chargée du dispositif argent de poche)

Facebooktwittergoogle_plusmail